Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2018 5 09 /02 /février /2018 16:38

 

Comme introduction au Temple du ciel, je vous cite un texte :

« La montée du temple du ciel aurait du être une longue descente dans l'enfer de la ville chinoise pour les premiers empereur Mandchous, qui après avoir chassé tous les fils Han de la ville des Tartares, avaient repris à leur compte les rites les plus sacrés qui incombaient aux fils du Ciel, ceux grâce auxquels ils assuraient disait-on comme leurs prédécesseurs Ming,la prospérité de leur empire et par conséquent leur propre tranquillité 

Dans un lent cortège, porté dans son lourd palanquin impérial, le fils du Ciel ne voyait rien du spectacle de cette longue et majestueuse avenue, qui de son palais menait aux lieux du sacerdoce d'un jour d'hiver et d'un jour de printemps. »

 

Nous sommes devant l'un des lieux les plus sacrés de  toute la Chine.

En effet la route est toute droite depuis la porte du palais de la cité interdite, place tian' anmen. Autre fois cette longue artère traversait les quartiers de plaisirs (wazi),  où se mêlaient dans ces quartiers de vies , les acrobates, les jongleurs, les mimes, les musiciens, les marionnettistes, les conteurs... je pense que de nos jours, tout cela à du disparaître, je ne verrai en arrivant et en partant que des groupes de chinois admirant les calligraphes éphémères,reproduisant des poèmes à même le sol sacré de ce temple.

 

 

Ce sanctuaire, le plus sacré de Chine, se trouve dans un parc de 273 hectares,il entouré d'un mur d’enceinte de plus de six kilomètres, chaque partie de ce sanctuaire est elle-même ceinturée par une autre enceinte. Il y a trois sites importants, le Temple de la Prière pour les Bonnes Moissons, la Voûte Céleste Impériale, l'Autel du Ciel, il y a des portes et pavillons annexes nécessaires à ces cérémonies.

Nous sommes devant la symbolique et l'illustration de la cosmologie chinoise.L'empereur venait y célébrer les rites liés au solstice d'hiver et celui du printemps. C'était le lien divin entre le Ciel (tian) et le fils du Ciel (l'Empereur) pour diffuser la loi éternelle. Le peuple ne pouvait y assister jusqu'en 1918.

 

Cet ensemble fut construit en 1420 sous le règne de Yongle, c 'est la même époque que la construction de la Cité interdite, ces constructions sont  toutes guidées par le «fengshui» «vent et eau en mandarin» et ce encore de nos jours. Sont pris en compte l'astrologie, la divination, le yin et le yang, les cinq éléments (wuxing) (le bois, le feu, la terre, le métal, l'eau), (destruction-création)lespoints cardinaux (est,sud,centre,ouest nord) les cinq couleurs (vert, rouge, jaune, blanc, noir).Les symboliques sont nombreuses, encore de nos jours le Fengshui se développe de plus en plus même dans notre civilisation occidentale !!

Ce temple se situe donc au point exact de la rencontre du ciel et de la terre.

En 1545 sous l’empereur Jiajing l'ensemble fut réaménagé et reconstruit, en particulier le Temple de la Prière pour les Bonnes Moissons. L'Empereur Qianlong, va faire des modifications ainsi que l'Empereur  Guangxu en 1889. Mais je développerai cela en fonction de ma visite au fur et à mesure.

 

 

Nous arrivons par l'ouest de ce site, nous marchons dans  un long corridor de bois de 35 mètres de long sur 5 mètres de large, tout le long des chinois et chinoises passent leurs journées à jouer au cartes, jeux de plaisir ou d'argent je ne le sais pas!!!

Ce long couloir avait de multiples pièces attenantes,avant d'arriver au sanctuaire, elles servaient à contenir les animaux sacrés pour les sacrifices, les cuisines sacrées et les entrepôts.

Tout le long de ce corridor lors des cérémonies pour les deux solstices de printemps et d'hiver, les lanternes éclairaient l'ensemble de ce corridor  en effet  les offrandes (soieries, jades, fruits, animaux  etc...) arrivaient pas ce couloir!!!

 

 

 

 

d

 

 

Le culte des ancêtres est le rituel le plus important et le plus ancien en Chine, les tablettes des ancêtres sont vénérées, on leur offre des mets afin de les nourrir et leur permettre de ne pas sortir de leur royaume souverain, c'est pour cela que vous voyez des petits autels sur le sol  avec de la nourriture et de l'encens devant les maisons,les banques, les marchés etc..si au restaurant les chinois jettent par terre de la nourriture, c'est un rituel de paix et repos pour les ancêtres!!!

A ce culte vient se greffer le Confucianisme(VI ième siècle avant J.C.) le rituel des solstices dans le temple du Ciel en est l’interprétation majeure, le Taoïsme est très ancien et très complexe, V et III ième siècle avant J.C.(il existe un grand temple TAO célèbre et unique, le YONGLE GONG il fut démonte et remonté pour cause de barrage) s'ajoute le Bouddhisme arrivé en Chine au Ier siècle et au  troisième siècle après J.C devient la religion principale de la Chine (nous l'avons vu à XI'AN).

Les religions et philosophies sont très complexes et imbriquées les unes dans les autres, pour moi pour comprendre un peu mieux  l'ensemble j'aime le découvrir à travers les visites des sanctuaires et temples.

A XI'AN nous avons vu le Bouddhisme (Pagode de l'Oie sauvage) et l’Islam (Mosquée) à PÉKIN nous découvrons,  le culte des ancêtres et le Confucianisme dans le Temple du Ciel.(les chrétiens étaient minoritaires.)

 

 

Ce corridor traverse un magnifique parc boisé,nous arrivons par une porte et découvrons le Temple de la Prière pour les Bonnes Moissons. (Qiniandian)

Sur une terrasse circulaire à trois étages délimitée par des balustrades en marbre blanc, des escaliers desservent le dernier palier, un des escaliers est décoré comme pour la Cité Interdite de grandes dalles de marbre sculptées de motifs (dragons, phénix, montagnes, nuages) Je ne prends pas le bel escalier, dommage....

Devant nous une superbe rotonde avec trois toits recouverts de tuiles bleues vernissées.

 

TEMPLE DE LA PRIERE POUR DE BONNES MOISSONS.

 

 

TERRASSE CIRCULAIRE A TROIS ÉTAGES EN MARBRE BLANC

 

 

 

 

A l’origine en 1420  il n'y avait qu'un étage à cette rotonde, mais en 1545 l’empereur fait construire ces trois toits superposés, les tuiles étaient bleues, jaunes, et vertes, symbole du ciel, de la terre,et du monde .

Sous l'empereur Qianlong les tuiles sont changées,et deviennent bleues, couleur du ciel.

En 1889 la foudre va ravager ce temple , mais il fut restauré complètement à ce jour.

De chaque côté vous avez deux si jolis bâtiments, avec des toits vernissés bleus et des murs en bois peint,laqué, ajouré,,ce sont des ensembles servant pour le service des cérémonies.

 

Devant moi la rotonde merveilleuse trône sur son socle de marbre blanc. Elle fait 30 mètres de diamètre, l'entrée est face au Sud, sous un superbe cartouche chinois  en or.La base (les murs) de cette rotonde est en bois laqué rouge et ajouré laissant la lumière diffuse passer.

A l'intérieur au centre quatre colonnes en bois du Yunan, symboles des quatre saisons, autour une autre rangée de douze colonnes symboles des douze mois et une autre rangée de douze  colonnes symbolise les douze heures doubles de la journée. Huit de ces colonnes supporte une voûte céleste peinte et laquée de toute beauté, tout cela tient sans un clou, comme il fut fait lors de la construction de la Cité Interdite.

 

LE SAINT DES SAINTS" AUTELS OU SE TROUVENT LES TABLETTES DES EMPEREURS"

 

Confucius 

Au centre il y a   plusieurs autels , sur l'un deux les tablettes ancestrales des empereurs,ainsi que les autres objets nécessaire au rituel.

 

Le solstice de printemps se déroulait dans ce Temple des Bonnes Moissons.L'Empereur officiait la cérémonie du sacrifice du printemps, le trône du Ciel était placé au centre de la rotonde,tout autour se trouvaient les tablettes de l'Autel du Ciel.

L'empereur devait rédiger une lettre demandant au Ciel une bonne répartition du soleil, des pluies, du vent etc...afin d'avoir de bonnes récoltes.Cette lettre était brûlée  ensuite devant le trône du Ciel.

Lors d'anniversaires, de naissances, de mariages etc... il était d'usage de faire les cérémonies dans ce Temple des Bonnes Moissons.

 

LES ANNEXES DE PART ET D' AUTRE DU TEMPLE DE LA PRIÈRE DES BONNES MOISSONS

LE PALAIS DE L'ABSTINENCE

DANS LE PALAIS DE ABSTINENCE L'EMPEREUR SE REPOSAIT APRÈS LE CEREMONIAL

AU FOND FACE AU CARTOUCHE LE LONG DES ESCALIERS SE TROUVE UNE MAGNIFIQUE RAMPE EN MARBRE ,C'EST L'ACCES RESERVE A L'EMPERUR 

De chaque côté vous avez deux jolis bâtiments, avec des toits vernissés bleus et des murs en bois peint, laqué, ajouré,, ce sont des ensembles servant pour le service des cérémonies.

 

 

 

 

Nous avons une grande chaussée de 440 mètres de long et de 25 mètres de larges devant nous, elle relie le Temple de la prière des Bonnes Moissons à l'Ensemble de la Voûte Céleste Impériale .

Nous passons vers une petite plate forme, c'est ici qu'était installée la tente de l'empereur pour changer de costume !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MUR DE L'ECHO

PORTE DANS LE MUR DE L'ECHO

Nous arrivons vers le mur des échos, ce mur de pierres grises encercle le Palais de la Voûte Céleste Impériale, vous voyez cette merveilleuse rotonde , elle fut construite en 1530, son aspect définitif date de 1572, le toit est recouvert de tuiles bleues célestes, c'est ici que l'empereur venait vénérer la tablette sacrée du ciel, nous sommes dans la demeure des Esprits.

TEMPLE DE LA VOÛTE CÉLESTE IMPÉRIALE 

QUATRE ESCALIERS  AUX QUATRE POINTS CARDINAUX

 

 

 

LE CARTOUCHE  EN OR  SIGNIFIE "VOÛTE CÉLESTE IMPÉRIAL"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ENSEMBLE DE TABLETTES, BRÛLE PARFUMS CÉRÉMONIAL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous passons la porte qui clôt le mur des échos, reconnaissable à ces trois petits pavillons juxtaposés, le toit du temple de la Voûte Céleste Impériale dépasse de cette porte à l’horizon.

 

 

Nous découvrons des portiques ravissants en marbre,ils sont dans une immense enceinte carrée (ce serait le symbole de la terre) en continuant nous franchissons trois autres portiques situés dans une enceinte circulaire.(A l'opposé aux quatre points cardinaux se trouvent les même portiques de marbre blanc).

Les murs des deux enceintes ne sont pas très hauts, ils sont peints d'enduit rouge et les tuiles bleues protègent les arêtes de ces murs .

Devant nous , sous le soleil et le ciel bleu, nous découvrons «l'Autel du ciel»

 

 

 

A l'horizon la ville de Pékin,voyez les deux murs l'un circulaire l'autre carré et les portiques en marbre, au premier plan la première balustrade en marbre blanc entourant  l'Autel  du Ciel.

AU LOIN PEKIN

 

Devant nous, sous le soleil et le ciel bleu, nous découvrons «l'Autel du ciel».Cet autel fut construit en 1530 il aurait été édifié en pierre bleue, mais l’Empereur Qianlong va le transformer et l'agrandir en 1749.

 

L'Autel du Ciel est entouré de trois barrières circulaires en marbre blanc, il y aurait 360 balustrades (motifs en marbre) (symbole des 360 jours du calendrier lunaire chinois), ces trois terrasses sont le symbole de l'union du Yin et de Yang, nous retrouvons le chiffre neuf il est le symbole du passage au monde céleste en neuf étapes, passage du Ciel vers l'Empereur, il y a 9 marches entre chaque palier, quatre escaliers (points cardinaux) pour arriver au sommet de l'autel, les dallages des terrasses sont tous au nombre de neuf avec leurs multiples.

La cérémonie du solstice d'hiver semble être la plus importante, l'Empereur devait jeûner pendant trois jours dans une salle à cet effet dans la cité interdite, ensuite il partait deux heures avant le lever du soleil, en direction du Temple du Ciel, il portait un habit de brocart bleu avec toujours les dragons brodés sur ce tissu  sur sa tête se trouvait la coiffe impériale caractéristique avec ses vingt six pendants de breloques en perles et pierres.

Trente six hommes le portait dans un palanquin en forme de trône, devant lui les éléphants sacrés, les musiciens, les danseurs, les portes drapeaux,ceux-ci avaient les emblèmes des planètes, des constellations, des montagnes célestes, des fleuves etc...

Derrière ce cortège suivaient les princes de sang , les dignitaires , les soldats et la garde privée.etc....

 

Au centre de cette terrasse se trouvait le trône impérial du Ciel, ce Ciel  était invisible mais assistait de son trône aux cérémonies des deux solstices. Autour du trône étaient placées les tablettes sacrées symboles, du soleil,de la lune,des étoiles,de la pluie, du tonnerre, des montagnes, de l'eau etc.

 

Au pied de l'Autel sacré les musiciens et danseurs assistaient l’Empereur qui offrait à l'invisible du trône les présents (jade soieries, encens etc...)

Après un cérémonial complexe (neuf prosternations avec incantations devant le trône) l'Empereur assistait ensuite à la crémation des offrandes dans les gros chaudrons installés le long du mur d'enceinte. Le four en céramique verte servait pour le rituel du sacrifice du boeuf sacré.

 

 

FOUR NÉCESSAIRE AU SACRIFICE DU BŒUF SACRE

 

 

 

 

 

La visite s’achève, le soleil descend doucement sur la ville impériale, nous partons terminer la soirée dans cette capitale.

J'ai essayé de vous partager mes photos et le peu que je sais de ce site prodigieux, c'est très imparfait … mais c’était il y a huit ans.

 

 

 

 

DERNIÈRE VISION 

Sur GALICA , j'ai trouvé un livre fabuleux, la Chine encore Chinoise publié en 1928, c'est un récit de 160 pages sur la Chine en 1913, écrit par G.LEROY LIBERGE. Il y a un superbe chapitre sur le Temple du Ciel, vu les textes  des conditions de GALICA je ne mets pas le scan des feuillets.!!!

 

Nous partons le lendemain en bus vers la ville de CHENDGE au nord de Pékin, en fin de Blog je ferai un article sur Pékin, avec les différents quartiers et les visites de cette ville.

Partager cet article
Repost0

commentaires